En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation simplifiée et la réalisation de statistiques de visites. Politique de confidentialité en bas de page. En savoir plus.

Concepts et définitions

Technique, méthode, protocole, inventaire, suivi… Selon les acteurs et le contexte d’une étude, les termes utilisés recouvrent parfois des réalités différentes. Une clarification des concepts et des définitions est proposée afin d’harmoniser les usages dans le cadre de ce projet.

Technique

Une technique désigne l’ensemble des savoirs-faire, procédés et outils spécifiques, mobilisés de manière logique pour collecter des données associées à un paramètre à observer ou à un facteur écologique à prendre en compte.

Une technique est définie par rapport à une cible. Dans le cadre d’un protocole, elle doit être reproductible dans le temps et dans l’espace.

Méthode

Une méthode peut être définie comme un processus logique visant à répondre à un objectif général (ex. estimation d’une taille de population) par la collecte organisée de données.

Une méthode mobilise donc une ou plusieurs techniques pour l’acquisition de données sur le terrain, et peut elle-même s’inscrire dans le cadre d’un protocole standardisé.

Protocole

Il s’agit d’un plan d’étude détaillé expliquant comment les données doivent être collectées pour répondre à une question scientifique. Il comporte :

  • un plan d’échantillonnage qui définit les règles de sélection des unités étudiées ;
  • une ou plusieurs techniques et/ou méthodes à appliquer ;
  • des règles complémentaires d’application (par exemple une durée, une fréquence, des conditions météorologiques, etc.).

Un protocole est dit standardisé lorsqu’il est défini précisément dans un document de référence et applicable par différents opérateurs sur des territoires variés.

Articulation entre protocole, méthode et technique – Exemple du STOC-Capture (photos R.Provost)

 

Inventaire

Un inventaire naturaliste vise à établir une liste des espèces (ou habitats) présents dans un territoire donné à une période définie. Dans le cas d’un inventaire de distribution, il s’agit de définir les lieux de présence d’un taxon ; pour un inventaire de site, il s’agit de lister les espèces observables dans le périmètre. Ces données peuvent être complétées par des informations quantitatives (effectifs, poids, etc.) ou qualitatives (comportement, etc.). Les modalités de collecte peuvent être encadrées par un protocole (inventaire protocolé) ou non (e.g. recensement, contact).

Suivi

Un suivi repose sur des mesures répétées dans le temps dans le but de détecter des tendances d’évolution, généralement pour évaluer les effets d’actions de gestion sur une population, sur la dynamique d’une communauté ou sur des processus écologiques (Elzinga et al., 1998 ; Yoccoz et al., 2001).

Un suivi temporel sans hypothèse particulière relève de la notion de surveillance, qui permet de détecter des changements sans nécessairement en démontrer les causes.

iqe1_gn_or

Pour plus d’informations, consulter l’historique du projet et le rapport ICHTER, J., PONCET, L. et TOUROULT, J. 2014. Catalogues des méthodes et des protocoles. Phase 1 : Etude de définition et proposition d’une démarche. Service du patrimoine naturel, Muséum national d’Histoire naturelle, Paris. SPN 2014-52 : 30 pp.